La bolognaise des familles

« Ahhh la sauce bolognaise … à elle toute seule, elle est le souvenir entier de notre grand-mère. »

boloOK.jpg
La bolognaise des familles – Copyright © Le Revers de La Manche

Qu’on se le dise, les meilleures bolo sont toujours celles de grand-mère ou de maman. Mais arrive un temps où, fort heureusement, on s’en va. Et, à nous de retrouver les saveurs douces et gourmandes de cette recette familiale !

Pour se faire, rien de compliqué : laisser le temps aux ingrédients de se mélanger, de se faire des gros calinous dans la cocotte chaude … de mijoter … c’est ça la clef de la bolognaise des familles ! Pour faire une « vraie bolognaise », il va falloir oublier le « steak haché – sauce tomate ». Oui, ça peut dépanner, mais pour une Bolognaise avec un B, Bien Basique, c’est avant tout un peu de temps, de bons ingrédients (de la viande hachée, mélange porc et veau), qu’on fait revenir avec une garniture aromatique (oignon, ail, carotte, céleri). Un peu de vin, un peu de lait, de la pulpe de tomates et beaucoup d’amoOÔour (et de patience).
Car, à tort, on pense souvent que ce grand classique est looooog à faire : que nenni ! Le plus long c’est attendre que les ingrédients se mélangent entre eux et mijotent !

IMG_0560
La bolognaise des familles – Copyright © Le Revers de La Manche

INGREDIENTS POUR UNE BOLO QUI DURE LA SEMAINE (duo/solo) :

  • 300g de veau haché
    Dans cette recette, on préfère le veau, plus fondant que le boeuf mais vous pouvez quand même très bien le remplacer par le boeuf.
  • 300g de porc haché (chaire à saucisse)
    La chair à saucisse permet de rendre votre bolognaise plus moelleuse : c’est une viande plus grasse que le boeuf qui lui a tendance à sécher.
  • 800g de pulpe de tomates ou de tomates fraîches (si c’est la saison) émondées (sans la peau) – Privilégiez les boites « Mutti » ou « 100% tomates » 
  • 2 petites carottes ou 1 grosse
  • 3 gousses d’ail
  • 2 gros oignons
  • 2 échalotes (ou, du coup, 4 oignons)
  • 1 branche de céleri
  • Branches de thym
  • Feuilles de laurier
  • Vin rouge
  • Sel – Poivre
  • Piment d’espelette
  • Sucre
  • Lait
LA RECETTE :
  1. Hachez l’ail, les oignons et les échalotes. Faites-les revenir dans une casserole avec du beurre demi-sel, 5 minutes
  2. Pendant ce temps, émincez (couper finement) les carottes et le céleri. Rajoutez une noix de beurre dans la poêle et faites-les suer avec ail/oignon/échalotes 5 minutes supplémentaires. 
  3. Augmentez le feu et mettez la viande en petits bouts pour qu’elle colore. On fait légèrement caraméliser quelques minutes la viande (atteindre une couleur dorée de la viande). Puis, déglacez au vin rouge (10/20cL) et attendez que le liquide soit évaporé pour que l’alcool s’évapore également.
  4. Ajoutez un demi verre de lait (pour adoucir le côté acide de la tomate) et baissez le feu. Ajoutez la tomate en pulpe, le thym et le laurier (ça c’est au pifomètre, 4 branches de thym, 3 feuilles de laurier … ) puis laissez à feu doux, histoire d’entendre les petits balbutiements de la bolo et les ingrédients se faire des calinous
  5. Ajoutez de l’huile d’olive (à l’oeil et au goût) pour rendre le mélange onctueux, une pincée de piment d’Espelette et laissez mijoter, à feux doux et à couvert, environ 2 heures, en remuant de temps en temps.
  6. À la fin de ces longues heures d’attente, laissez une petite trentaine de minutes votre mijotage à découvert pour évaporer un peu de jus et concentrer les goûts. Là encore, c’est à l’appréciation personnelle de chacun d’avoir une sauce plus ou moins juteuse.
  7. Pour finir, goûtez et ajustez en fonction : sel, poivre, piment d’Espelette.
    Si les tomates sont trop acides on rajoute un peu de sucre pour casser tout ça.

Deux heures plus tard : c’est finit ! A servir avec des tagliatelles frâiches, des gnocchi ou pour simplement garnir une pizza … Et sans oublier la touche généreuse de parmensan qui viendra faire un dernier bisous à votre tendre bolo !

bolo10.jpg
La bolognaise des familles – Copyright © Le Revers de La Manche

Le mijotage : n.m c’est ce moment fatidique, celui où tout se joue. Il suffit de bien laisser votre sauce revenir à feu doux pendant au moins 2 heures. Elle va réduire, se concentrer, et, tout le gras des aliments et les saveurs des ingrédients vont se fondre dans le jus pour donner une sauce onctueuse, et une viande moelleuse à souhait.

Enjoy your meal – LRDLM
Manon et Pauline.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s