Le poulet fermier !

« Une peau bien croustillante et un poulet tendre à souhait ! »

Capture d’écran 2015-08-19 à 19.12.43

C’est pendant nos vacances qu’on a eu l’occasion de cuisiner deux gros poulets fermiers cet été ! Pour 9, il fallait de quoi nourrir toute la tribu, alors hop ! On sort les vieilles recettes de grand mère, on se rappelle de tout ces dimanches midis à voir faire les autres, on cherche 2, 3 conseils sur internet et on passe aux fourneaux !

Ingrédients pour un poulet fermier  :

  • 1 poulet frais fermier
  • 1 bouillon de jus de volaille
  • 1 poignée de ciboulette
  • 7 feuilles de Laurier
  • 2 oignons (jaunes ou blancs)
  • 1 grosse tomate
  • 50g de beurre demi-sel
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

L’objectif est de rendre le poulet moelleux à l’intérieur et croustillant à souhait à l’extérieur.

  1. Commencez par préparer votre plat qui accueillera votre poulet : versez un fond de bouillon de volaille, 2 c.à.s d’huile d’olive et 25g (plus ou moins) de beurre demi-sel coupés en dés. Rajoutez ensuite votre tomate coupée en gros dés, 2 oignons coupés en lamelles et vos feuilles de laurier. Salez et poivrez.
  2. Placez dans le « croupion » de votre poulet quelques noix de beurre demi-sel et 1 oignon grossièrement coupé. Salez et poivrez
  3. Disposez votre poulet dans le plat et sa marinade
  4. Saupoudrez de ciboulette hachée finement, déposez (encore) quelques noix de beurre sur votre poulet, au coin des ailes et des pattes puis enfournez dans votre four chaud à 215° pendant 1h15.
  5. La surveillance de la cuisson : après les 20 premières minutes, tournez votre poulet sur un côté (20 minutes), puis sur l’autre (20 minutes). Finissez la cuisson en arrosant (arroser, c’est verser le liquide gras ou le jus qui s’écoule d’une viande ou d’un poisson en cours de cuisson pour l’empêcher de se dessécher.) votre poulet, dos au plat, avec votre jus, toutes les 15/20 minutes.
  6. Une fois que la peau prend une texture colorée (signe de peau bien croustillante), sortez votre poulet et découpez-le.  Gardez votre jus de cuisson. Videz le surplus de gras et servez votre jus avec votre poulet.

Le truc en plus : Pour nous, c’était frites maison assaisonnées au persil et à l’ail. Le tout accompagné d’une salade de mâche et notre fameux poulet fermier !
N’oubliez pas de manger le sot-l’y-laisse situés sous le poulet. 

Bon appétit à tous et n’oubliez pas le sot-l’y-laisse sur le poulet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s